REGARD SUR LE CONTINENT » SENEGAL : MACKY SALL ANNONCE UN PROGRAMME D’URGENCE DE CREATION D’EMPLOIS ET DE L’INSERTION SOCIO-ECONOMIQUE DES JEUNES

SENEGAL : MACKY SALL ANNONCE UN PROGRAMME D’URGENCE DE CREATION D’EMPLOIS ET DE L’INSERTION SOCIO-ECONOMIQUE DES JEUNES

Par RAOUL PEPIN

Le chef de l’Etat du sénégal  a présidé en grande pompe ce 22 avril 2021, un conseil présidentiel sur l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes au Cicad  de Diamniadio. Une occasion pour le président  Macky Sall qui souffle du chaud et du froid ce dernier temps, de rassurer sa  jeunesse venue des 14 régions du sénégal, plongée dans le désespoir à cause des multiples crises que traverse son pays.

Par Fabrice Ndoum

« Ce conseil présidentiel est le vôtre. Nous avons vécu ce que vous vivez actuellement, je connais vos doutes, vos attentes, vos aspirations et vos ambitions d’être utiles à vos familles. Mais sachez que la lutte contre le chômage des jeunes est une bataille de longue haleine qui ne se gagne pas en un jour ».

En bon père de famille le président parle à ses enfants qui ont totalement perdu le gout de la vie à cause des politiques qui ne répondent plus à leurs aspirations. Le président sénégalais en poste depuis 2012 a dû se rendre compte de la colère de la jeunesse qui s’est exprimée dans la rue il y’a quelques semaines.

Est-ce pour reprendre la main que Macky Sall s’est adressé aux jeunes sénégalais. Personne n’en sait sauf que le chef de l’Etat annonce un plan d’urgence exclusivement pour les jeunes et qui vise la création de 443.000 emplois et auto-emplois. De quoi susciter le rêve malgré les temps durs. Il rappelle qu’entre 2012 et 2019 son gouvernement a créé 493.000 emplois. Plusieurs heures d’interactivité dont se serait servi Macky Sall pour se vendre et venter les mérites de son gouvernement qui travaille selon lui sans relâche pour satisfaire une jeunesse de plus en plus exigeante.

Non sans s’en prendre à ses adversaires politiques qu’il accuse d’instrumentaliser la jeunesse pour les fins politiques inavouées. Se rapprochant des manifestations du mois de mars qui ont suivi l’arrestation du principal opposant Ousmane Sonko, le président Macky Sall déclare que son pays est une grande démocratie qui l’aurait empêché de sombrer. Parlant de l’insertion des jeunes dans le monde professionnel, le président de la république interpelle le secteur privé, à ce titre la convention Etat-employeurs sera portée de 1 à 15 milliards FCFA.

Il encourage vivement le secteur privé à soutenir davantage la formation duale école-entreprise, pour donner aux jeunes la chance du débutant et les aider à mieux se préparer à la vie professionnelle. Dans son discours fort intéressant, il a rappelé que lors de ses messages à la Nation des 8 mars et 3 avril derniers, il a annoncé une réorientation des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards au moins sur trois ans, une nécessité qui s’impose et serait une à coup sûr réponse aux besoins des jeunes en termes de formation, d’emploi, de financement de projets et de soutien à l’entreprenariat et au secteur informel.

Après les belles paroles, les jeunes attendent avec impatience la mise en musique de ce programme d’urgence annoncé avec passion par leur président de la république et qui en plus dit avoir vécu tous leurs déboires. Une question reste suspendue aux lèvres de ces milliers de jeunes sans emplois, « qui de mieux que le président Macky Sall a la solution à nos problèmes qu’il dit bien connaitre ? ». A bon entendeur salut.

Related Videos

Laissez un commentaire

REGARD SUR LE CONTINENT
Votre Magazine d'information en ligne indépendant, posant son propre regard sur l'actualité économique, politique ou culturelle Africaine ou du monde.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. j'accepte Lire tout