REGARD SUR LE CONTINENT » Cellou Dalein Diallo : l’incarnation d’une sérénité politique absolue.

Cellou Dalein Diallo : l’incarnation d’une sérénité politique absolue.

Par RAOUL PEPIN

L’opposant guinéen est incontestablement l’un des hommes politiques les plus actifs de sa génération, et c’est fort d’une expérience acquise dans les milieux du pouvoir qu’il s’est bâtit une forte personnalité faisant de lui, un leader charismatique de la scène politique africaine et davantage, le socle de la démocratie en guinée Conakry son pays. Aujourd’hui, son combat mené depuis plusieurs années a obtenu une adhésion massive des guinéens qui croient au changement, et suscite un espoir certain pour un peuple vivant dans la menace continuelle des coups d’Etat.

Par Raoul pépin Mbena Bena

Cellou Dalein Diallo est un homme politique guinéen économiste de formation né à Labé le 03 février 1952. Après de brillantes études à l’université de Conakry puis au centre d’études financières, économiques et bancaires de Paris il est au service de son peuple. Il occupe alors plusieurs fonctions dans la haute administration de son pays. Ayant reçu la confiance du feu président Lansana Conté et après plusieurs rotations de postes ministériels, Cellou Dalein Diallo est nommé premier ministre de décembre 2004 à avril 2006 soit seize mois de fonction très mouvementés résistant parfois à divers trafic d’influence. La forte personnalité de Cellou, inspiré sans doute par des coups durs lui a permis d’incarner avec succès cette fonction de premier ministre à un moment aussi capital caractérisé par les tensions au sein de l’appareil gouvernemental. Ainsi, arrivé au gouvernement en juillet 1996 comme ministre des transports, des télécommunications et tourisme, il ressort de ce gouvernement en avril 2006 comme premier ministre. Un poste qu’il trouve vacant depuis avril 2004 après la démission de François Lonseny Fall. Evincé du poste de premier ministre à cause d’un conflit de leadership avec certains barons du régime de l’époque, Cellou n’a pas cédé au chantage et autres manipulations visant à le déstabiliser car il était l’un des soutiens majeur du président Lansana Conté. Le 08 novembre 2007 Cellou Dalein Diallo est nommé président de l’union des forces démocratiques de  guinée un parti de l’opposition devenu la principale force de l’opposition en guinée Conakry aujourd’hui.

Cellou : l’engagement politique.

Devenu président de l’UFDG en novembre 2007, Cellou Dalein Diallo se sent investi d’une mission, celle de consolider la paix dans son pays et d’établir la démocratie dans un pays qui jusqu’ici n’a connu que de dictatures et des coups de forces. Il est donc présent à toutes les réunions initiées par le pouvoir en place dans le but de rechercher les solutions aux différentes crises sociopolitiques qui perturbent le pays. Fort de cet engagement pris solennellement le désormais opposant va subir des tribulations de l’armée guinéenne quelques jours après la mort du président Lansana Conté. Le pouvoir désormais contrôlé par une junte sera particulièrement hostile à son égard. Voilà que les persécutions s’accentuent obligeant l’opposant à quitter de temps en temps son pays pour mieux se ressourcer. Ce dernier aurait même risqué fort en suggérant au capitaine Moussa Dadis Camara de ne pas briguer la présidence en 2010. Malgré les épreuves coriaces les unes après les autres, Cellou Dalein Diallo n’a pas renoncé à ses engagements politiques vis-à-vis du peuple guinéen mis à rude épreuves. Après avoir passé du temps au sénégal puis à Paris l’opposant retourne à Conakry le 13 septembre 2009 et participe 15 jours plus tard à la manifestation sanglante visant à protester contre les aspirations présumées du chef de la junte voulant se présenter à la présidentielle de 2010. Malheureusement les militaires ouvrent le feu tuant 157 personnes et faisant plusieurs blessés graves donc Cellou Dalein Diallo. Après une interdiction de quitter le pays et sous la pression du président Abdoulaye Wade du sénégal il va sortir de Conakry pour Dakar à bord de l’avion présidentiel sénégalais puis à Paris pour des soins intensifs et appropriés. Malgré cela, Cellou participe au scrutin présidentiel de 2010 et remporte le premier tour. Il sera battu au second tour par le professeur Alpha Condé sous fond de fraude massive. L’opposant devenu populaire mène régulièrement les luttes pour le respect des institutions de son pays et du respect de la constitution. Cellou Dalein Diallo se positionne en défenseur de la cause politique en prônant la transparence électorale, l’ouverture du jeu démocratique par le strict respect des libertés individuelles. Pour lui, la Guinée devrait s’ériger en une vraie démocratie. Celui qui est devenu la principale cible du régime du professeur Alpha Condé est prêt à mourir pour la bonne cause. Menant des manifestations pacifiques en vue de dissuader le président Alpha Condé pour un éventuel troisième mandat, Cellou Dalein Diallo prend à témoin la communauté internationale et appelle le peuple guinéen à la résistance. A travers le front commun pour la défense de la constitution le chef de fil de l’opposition ne ménage aucun effort pour faire respecter la constitution de son pays qui limite les mandats présidentiels à deux.

Distinctions honorifiques et reconnaissance internationale

C’est fort de son engagement politique sans faille et abnégation que  le leader de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo continue de collectionner des distinctions.

A l’hôtel Méridien Etoile de la Porte-Maillot de Paris, l’ancien Premier ministre guinéen a été distingué ambassadeur des leaders africains, en présence de l’ancien chef d’Etat de la Sierra Leone Julius Maada Bio lors de la prestigieuse soirée de African Leadership Awards en novembre 2017. Aux côtés du ministre sénégalais des Affaires étrangères Sidiki Kaba, M. Cellou Dalein Diallo a salué l’honneur qui lui a été fait. Davantage, la plus récente fut le

prix « African Leadership Awards » dont la vocation est de récompenser et célébrer les illustres décideurs africains et de la diaspora qui font la fierté du continent. Nominé dans la catégorie « engagement pour la paix et la concorde en Guinée et en Afrique », ce prestigieux prix lui a été décerné le 2 Novembre dernier à l’hôtel Méridien à Paris. Cette distinction intervient dans un contexte où, malheureusement, la paix et la concorde sont menacées en Guinée par l’obstination d’Alpha Condé de s’octroyer une présidence à vie en violant la Constitution. Habitué des forums, son expertise est régulièrement sollicitée pour des questions des relations franco-africaines. Cellou Dalein Diallo a été plusieurs fois distingué pour sa determination, son courage, ses idées et sa lutte contre les dictatures que connaît la guinée Conakry depuis la proclamation de son indépendance le 02 octobre 1958.

Related Videos

Laissez un commentaire

REGARD SUR LE CONTINENT
Votre Magazine d'information en ligne indépendant, posant son propre regard sur l'actualité économique, politique ou culturelle Africaine ou du monde.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. j'accepte Lire tout